Les auto-massages sont au cœur des stratégie d’entraînement, de préparation physique, mais aussi de relâchement et de récupération.

Mais connaissez-vous véritablement leurs effets ?

D’ailleurs, quels objectifs poursuivre lorsque l’on programme des auto-massages dans une séance ?

1

Effet de récupération

Cet effet comprend l’élasticité des artères et l’irrigation des territoires musculaires massés, l’automassage permet d’optimiser la récupération physique. Il limite, en outre, la perte de performance musculaire et permet de lutter efficacement contre les courbatures (Cheatham et coll. 2015)
2

Effet sur la douleur

En mobilisant et relaxant une zone de tension, la douleur recule, littéralement. L’effet antalgique de l’automassage est ainsi extrêmement marqué à court, moyen et long terme (Pearcey 2015). Behm, en 2017, rappelle ainsi dans ses travaux de recherche la diminution de l’effet des courbatures (déjà pointée par McDonald en 2014), la diminution des douleurs myofasciales, et l’impact positif sur les trigger points
3

Effet sur la mobilité

Plus à moyen terme, le relâchement des zones d’adhérence et le recul de la douleur permettent de mieux bouger, sans pour autant compromettre les performances musculaires (McDonald 2013, Bushell 2015)
4

Effet d’échauffement

En réveillant des zones sensori-motrices dormantes voire amnésiques, l’automassage est un puissant accélérateur de mise en train physique et augmente instantanément la mobilité sans pour autant limiter la performance musculaire (Halperin et coll. 2014, Cheatham et coll. 2015).

Lisez l’art du mouvement pour mieux comprendre les auto-massages et appliquez ces exercices grace à notre pack !

Approfondissez et pratiquez !

186,50 169,00Ajouter au panier