Skip to main content

Leçon 17 – Généralités sur l’électrostimulation

Durée: 13 minutesDifficulté: Difficile

Autrefois utilisée de manière thérapeutique uniquement, l’électrostimulation fait désormais partie du panel d’outils utilisés quotidiennement dans la préparation physique, notamment au service de la récupération. En respectant scrupuleusement les protocoles fournis par des constructeurs sérieux (éviter systématiquement le matériel bon marché destiné au très grand public), cette technique permet un drainage musculaire et une récupération active locale par une activité légère évitant de produire une fatigue centrale et une contrainte mécanique supplémentaires, mais aussi le traitement des douleurs musculaires à la suite d’efforts traumatisants.

Leçon 20 – Le sommeil

Durée: 45 minutesDifficulté: Difficile

Le sommeil est défini par Yann Le Meur et Christophe Hausswirth en 2012 comme un état naturel et récurrent de perte de conscience du monde extérieur. Accompagné d’une baisse progressive et variable du tonus musculaire, le sommeil assure la restauration de diverses fonctions psychologiques et physiologiques. On connait tous ce chiffre fou : vous allez passer 25 années de votre vie à dormir. On comprend mieux, dans le cadre de la récupération, et rien qu’en termes de volume, pourquoi le sommeil est clairement le pilier. Et ce n’est rien de le dire : quand on l’oppose aux autres techniques de récupération, aucune ne fait le poids quant à son efficacité.

Leçon 0 – Onboarding

Durée: 5 minutesDifficulté: Facile

Voici tout ce que tu dois savoir sur ta formation : rythme, durée, modalités d'évaluations... N'hésite pas à y revenir autant que nécessaire.

Leçon 4 – Définir la fatigue

Durée: 12 minutesDifficulté: Facile

Commençons d’emblée par exposer la fatigue comme un processus complexe et multiforme, rendant son diagnostique, et sa définition, très complexes. Si la fatigue peut prendre différentes formes, le résultat, lui est souvent le même : l’incapacité de poursuivre l’activité avec la même intensité. Citons pêle-mêle et de manière non-exhaustive : l’effondrement de l’intensité, de la précision, la perte de lucidité, une défaillance des automatismes, ou encore difficultés d’apprentissage. Globalement, c’est de la baisse d’efficacité de l’organisme dans ses grandes fonctions physiologiques dont il s’agit.

Leçon 1 – Introduction à la certification COACH RECUP

Durée: 9 minutesDifficulté: Facile

Nos vies sont de plus en plus exposées à un stress chronique. Là où le cadre supérieur se confronte à une culture du résultat toujours plus marquée, où l’on ne parle que de productivité aux employés, et où les indépendants doivent plus que jamais manger ce qu’ils chassent, notre quotidien prend des allures de compétition haut niveau. Pas de non-sens dans ce contexte à s’inspirer des techniques issues des sciences du sport pour améliorer le quotidien de nos clients ou patients, qu’ils soient ou non compétiteurs. Conséquence de l’intensité de l’opposition compétitive, de plus en plus farouche, l’entraineur se trouve confronté à une augmentation drastique de la sollicitation lors de la séance, du volume hebdomadaire de pratique, du nombre de compétitions... Tant et si bien que le sportif est couramment plongé dans « le rouge », forçant le préparateur physique et le kinésithérapeute à s’écarter de leurs fonctions principales pour devenir de véritables “récupérateurs physiques”. D’ailleurs, ce phénomène cascade sur le sport-loisir, et sur le sport-santé. Que ce soit dans les centres de fitness, les studio coaching ou meme les spas, les espaces dédiés à la récupération fleurissent, et s’étoffent. Les opportunités commerciales qu’offre la récupération, désormais indispensable à nos vies surmenées, sont presque illimitées.

Leçon 8 – Les étirements de récupération

Durée: 21 minutesDifficulté: Moyen

Par l’étirement passif et progressif du muscle en fin de séance (sans recherche de souplesse), on fantasme différents objectifs de récupération. L’étirement, suivi d’un relâchement, est tout d’abord censé produire une action de « pompage », ou encore de «drainage », provoquant un retour veineux et rééquilibrant les tensions entre les groupes musculaires. Le muscle ayant par ailleurs été malmené par l’entraînement, et ses fibres demeurant contractées après l’effort ; le but est alors de rééquilibrer l’organisme en retrouvant une amplitude articulaire normale, accélérant de fait la récupération et le retour à un état de repos. Enfin, l’effet antalgique à court terme de l’étirement lui confèrerait un pouvoir relaxant pouvant justifier de son utilisation en récupération physique comme mentale.