Panier

Le contrôle postural est le résultat de mécanismes complexes où la posture et le mouvement finissent par être étroitement liés. Le caractère évolutif du contrôle postural contribue à alimenter cette complexité.

Certaines approches scientifiques du système locomoteur comme l’approche dynamique laissent à penser que cette évolution ne serait pas linéaire à mesure que l’enfant gagne en maturité pour atteindre l’âge adulte.

Stabilisation du bassin et contrôle

Le gainage au coeur de l'entraînement et de la prévention

Selon des auteurs comme Assaiante et al (1998), le pré-requis pour pouvoir organiser le contrôle de l’équilibre locomoteur serait la stabilisation du bassin.

Une fois cette stabilité acquise, il est possible d’observer 2 organisations dans le maintien de l’équilibre :

Ascendante

Une organisation ascendante qui part des pieds ou du bassin vers la tête.

Descendante

Une organisation descendante allant de la tête ou du bassin vers les pieds.

Le contrôle moteur évolue avec l’âge

Assaiante décrit cette évolution par classes d’âges et l’illustre avec le schéma suivant

Evolution posturale par classe d'âges
La tête et le tronc fonctionnent comme un bloc
Evolution du contrôle vers un fonctionnement articulé
Organisation mixte

L’évolution du contrôle postural chez les petits

Les évolutions de 3 à 6 ans

Le contrôle postural suit une organisation ascendante vers la tête. À cette étape d’évolution, la tête et le tronc fonctionnent comme un bloc.

Le contrôle postural chez les plus grands

Les évolution de 7 à 8 ans

Le contrôle moteur bascule vers une organisation descendante. Alors que la stratégie de contrôle de la tête sur le tronc est de 52,8 % sur la période précédente, elle évolue vers 27,8% sur la période 7 à 8 ans (Assaiante et Amblard, 1993). Ces chiffres tendent à montrer l’évolution du contrôle vers un fonctionnement articulé. Notons qu’autour de 7 ans, le système visuel perd de l’influence dans le contrôle de l’équilibre. Le contrôle par le système vestibulaire devient alors prioritaire. Ce phénomène ne perdurera pas dans le temps.
En effet, c’est autour des 8-9 ans que le système visuel retrouvera sa place.

Le contrôle moteur chez les adolescents

La période critique

Les évolutions majeures sont à prévoir, comme le pic de croissance situé autour des 12 ans chez les filles et 14 ans chez les garçons, ou encore des évolutions de taille pouvant aller de 20 à 30 cm sur une période de 2 ans. Il y a aussi l’augmentation du poids du corps à ne pas négliger.

Ces caractéristiques font de l’adolescence une période particulière dans l’évolution du contrôle postural.

  • Chez des adolescents de 14-15 ans, les stratégies segmentaires mises en place sont moins performantes que celles des adultes (Assaiante et Amblard, 1995).
  • Alors que le rôle de la vision dans le contrôle postural est en baisse durant l’enfance, il a été observé un pic de dépendance à 15 ans chez les filles et 17 ans chez les garçons (Witkin et coll, 1967, Vaughtet et coll, 1975).
  • Viel et coll (2009) observent quant à eux une utilisation moindre des informations proprioceptives.
  • Enfin, il existe même des différences intersexe au même âge. Alors que les oscillations posturales diminuent avec l’âge, les garçons âgés de 12 à 15 ans ont des oscillations posturales plus importantes que les filles.

Le contrôle postural chez les adultes

L'organisation mixte

Les stratégies de contrôle motrices continueront à évoluer vers une organisation descendante avec toutefois dans certaines situations une adaptation qui pourrait être assimilée à une organisation mixte (descendante + ascendante), notamment chez les populations sédentaires ou dans certaines disciplines (Megrot et Bardy, 2006).

Considérant ces données, il semble opportun de prendre comme zone cible le bassin, en ANCRAGE et en ADAPTATION.

Nous vous recommandons la lecture de la PROPRIOCEPTION

Pour en savoir plus

15,00Ajouter au panier