Fenêtres de développement

Les spécialistes du développement de l’enfant ont mis en avant l’idée selon laquelle il y a des fenêtres de développement, propices ou non, à une adaptation accélérée à l’entraînement.

En nous basant sur des âges moyens, et sans prendre en compte les différences d’âge biologique, les enfants et adolescents (de 10 à 11 ans, 13 ans et de 15 à 16ans) sont couramment considérés comme étant dans une fenêtre de développement particulièrement propice au développement des qualités physiques, et vont probablement s’adapter très rapidement à tous les types d’entraînement.

Maladresse adolescente

Inversement, lorsqu’ils entrent dans les périodes de « maladresse adolescente » (entre 11 et 12 ans et entre 13 et 14 ans) on observe souvent une diminution de la force et plus généralement des qualités neuromusculaires.

Les capacités de coordination motrices sont de fait également altérées. Il ne s’agit pas bien sûr d’entraîner les jeunes par intermittence, mais d’intégrer dans le plan de développement à long terme du joueur ou de la joueuse la régression des performances physiques comme étant quelque chose de probable et de normal.

Il est aussi important de l’expliquer au joueur et à ses parents : ce n’est bien entendu qu’une étape, et il faudra s’armer de patience (et de prudence) durant ces périodes qui, rappelons-le, sont variables d’un sportif à l’autre.

Approfondissez dans l’ouvrage La Prepa Physique Jeune.

Pour en savoir plus

28,90Ajouter au panier