Panier

Organiser des tests physiques d’un athlète repose sur des grands principes. Il faut en effet encadrer ces derniers de manière précise et reproductible. Ce sont en effet les conditions essentielles pour que le résultat soit valide. On respecte aussi les principes éthiques et sécuritaires de base. Que l’on teste la Force Maximale, l’Endurance Cardio ou même les paramètres lactiques, la rigueur est de mise.

Les considérations éthiques pour organiser des Tests Physiques

avant que de faire réaliser un test à un athlète, il est indispensable de lui en expliquer le déroulement exact ainsi que les objectifs.

L’administrateur du test doit d’abord énoncer clairement les risques encourus en s’y livrant. C’est ainsi lui qui se porte garant de la confidentialité des résultats. le consentement formel de l’athlète est obligatoire ! Son accord doit ainsi être entérine par écrit. Faites le d’autant plus si vous planifiez d’utiliser les résultats par ailleurs (par exemple pour une étude).

Sélection et préparation des évaluateurs au cours de tests de terrain

Pour qu’un test se déroule correctement, il est évident que les évaluateurs doivent être parfaitement à l’aise avec consignes et protocole.

Tout flottement organisationnel le jour du test risque de se solder par une invalidité des résultats. De plus, chaque évaluateur doit diffuser exactement le même message. Chacun doit alors avoir la même implication dans le déroulement des opérations. Ainsi un résultat pourra être jugé invalide si, lors d’une passation en groupe, un évaluateur encourage une équipe et pas l’autre. Dans tous les cas, il est indispensable de préciser clairement les conditions spécifiques à la mise en œuvre du test avant de commencer. Cela vaut quelque soit l’expertise des évaluateurs lors de l’organisation des tests physiques.

Les formulaires de tests

Des fiches de résultats doivent être élaborées en amont du test

Cet outil uniformise la collecte des données puis leur traitement. Il est recommandé d’y laisser des marges au sein desquelles l’évaluateur pourra amender ou encore rédiger notes et informations.

Standardiser le test

la marge de variation pour les résultats d’un même test à différents passages peut être de grande amplitude.

Pour autant cela ne témoigne pas nécessairement de changements physiologiques durables chez le praticien ! le contexte de passation peut en effet considérablement influer sur le résultat.

L’examinateur doit ainsi s’assurer d’une standardisation maximale de chaque test !

Echauffement

Il utilisera le même mode d’échauffement

Ordre

Il fera passer les tests dans un ordre prédéfini

Récupération

Il maintiendra la même durée de récupération entre les tests

Environnement

Il tentera de vérifier la stabilité des éléments environnementaux comme la température extérieure, l’humidité ou le vent

Horaire

Le sportif devra idéalement être évalué à la même heure de la journée

Nutrition

Il tentera aussi d'uniformiser les états de nutrition et d’hydratation

Un autre paramètre que l’évaluateur s’attachera à contrôler pour organiser des tests physiques est le passif d’entraînement à court terme. Un sportif malade ou blessé obtiendra effectivement un résultat incomparable. Il doit également s’appuyer fortement sur la planification d’entraînement.

Une fois tous ces éléments vérifiés par l’équipe d’encadrement du test, il est de la responsabilité du sportif de se présenter dans des conditions idéales de performance. Le test est une compétition et sportif l’aborde ainsi !.

S’assurer de ce que l’on mesure lors des tests physiques

Les changements observés doivent être physiologiques !

Afin de s’assurer que les données recueillies se fassent échos des changements liés aux adaptations physiologiques du sportif, les résultats délivrés par les tests devront faire montre de :

Précision

Il doit être possible d’obtenir le même résultat dans des circonstances identiques avec un même sportif répondant à un niveau égal d’entraînement. Le bilan doit aussi délivrer un indice suffisamment rigoureux pour permettre d’identifier et comparer des sportifs de niveau quasi identique. C'est primordial pour organiser des tests physiques.

Constance

La mesure doit pouvoir être sans cesse répétée avec une précision analogue, que ce soit d’un participant à un l’autre ou pour un sujet identique.

Interprétabilité

Le test doit délivrer un résultat scrupuleux. Il est alors constant et lisible pour en permettre l’interprétation. Les données récoltées seront ainsi présentées au sportif et à l’équipe d’encadrement. Cela conduit à l’analyse des qualités de l’athlète, à l’étude de l’impact de l’entraînement sur le sportif voire à l’élaboration d’un profil.

Webinaire

La Mobilité

La mobilité, de son évaluation précise à son optimisation.

25,00Ajouter au panier

Leave a Reply