Skip to main content

Panier

Épisode #70 : LE BON USAGE DU MATÉRIEL D’IMPÉDANCEMÉTRIE avec Mike Magalhaes

Après un premier épisode axé sur la définition de l’Impédancemétrie, nous revoilà avec Mike pour évoquer la bonne utilisation du matériel. On parle notamment de la balance impédancemètre. Pour rappel, Mike Magalhaes est coach sportif, spécialiste et de suivi de la masse corporelle dans son studio de coaching MIKLUB. Le matériel d’impédancemétrie est particulièrement intéressant pour connaître et analyser les effets de l’entraînement sur la composition corporelle.

Prenez le temps de vous profiter avec nous dans ce nouvel épisode #ABDPODCAST pour mieux comprendre le bon usage des balances impédancemètres. Un véritable protocole existe et démarre même quelques jours avant la pesée ! Cet épisode fait partie d’une trilogie, que vous pouvez retrouver avant tout le monde sur le eCampus de Trans-Faire.

Utiliser une balance impédancemètre professionnels pour des résultats fiables

Avec Mike, on utilise la référence en matière de balance impédancemètre : la balance BC380 ACCUNIQ de Diagnofit. C’est en effet celle-ci que vous trouverez dans les salles de sport professionnelles ou les studios coaching. Cette machine propose des données étayées en seulement quelques minutes. Toutefois, un protocole rigoureux doit être mis en place pour obtenir des données pertinentes et fiables. Parmi ces recommandations :
  • Portez le moins de vêtements possibles lors du test. De plus, veillez à être pieds nus obligatoirement.
  • Puis, adoptez des postures adéquates et standardisées pendant la prise de mesures afin d’optimiser le passage du courant. Plus précisément, écartez les bras d’environ 30° pour éviter le contact avec le buste. À NOTER DE BIEN POSITIONNER LES PIEDS SUR LA BALANCE COMME INDIQUÉ.
  • Mesurer la taille avant chaque pesée. En effet, il s’agit de l’élément de départ pour l’évaluation de la composition corporelle. Celle-ci varie légèrement au cours de la journée et des années (la solution ACCUNIQ prévoit une toise à ultrasons limitant la marge d’erreur dans la mesure de la taille).
  • Passez systématiquement le test à jeun.
  • N’utilisez pas l’appareil après un exercice physique intense. 
  • Passez aux toilettes avant le test afin de limiter les fluides résiduels.
  • Utilisez l’appareil dans des conditions constantes : à la même heure de la journée. Mike recommande d’ailleurs une semaine test pour obtenir de la data régulière. Dès lors, on peut passer à un test par mois par exemple.

MAIS CE N'EST PAS TOUT ! LA PESÉE SE JOUE EN AMONT

En effet, on n’y pense pas forcément mais la pesée se joue en avance. Contrairement à ce que l’on croit, on n’arrive pas un beau matin pour utiliser son balance impédancemètre à la volée. Lorsque l’on parle de standardisation, il convient d’aller au bout des choses. Comme on l’a vu, on se prépare effectivement à la pesée en étant à jeun, en ne s’entraînant pas, en limitant les fluides résiduels. Mais on peut aller plus loin dans le but d’être précis ! Le cas des transports est un exemple frappant. Décidez en amont avec votre athlète : prend-t-il le vélo pour venir ? Les transports en commun ? Cela peut avoir un fort impact sur la pesée ! C’est dans cet esprit que l’on parviendra à réellement standardiser et obtenir des données fiables semaines après semaines.

FORMATION EN LIGNE

ANALYSE DE LA POSTURE ET DU MOUVEMENT EN PRATIQUE

Formez vous à l’analyse de la posture et du mouvement !

79,90Lire la suite

    Leave a Reply