Skip to main content

Panier

La composition corporelle fait sans aucun doute partie des données indispensables que le préparateur physique se doit de récolter. Celle-ci est d’une part, un très bon indicateur de santé d’un individu et d’autre part, un outil précieux pour l’entraînement. En effet, l’œil du maquignon ne suffit plus à l’atteinte de performances sportives face à une concurrence toujours grandissante.

Pour rappel, le corps humain est composé de la masse grasse et de la masse non grasse

La première correspond aux triglycérides stockés dans les adipocytes. Nous pouvons diviser cette masse grasse en graisse essentielle et « non essentielle ». N’oubliez pas que l’organisme a besoin d’une certaine quantité de graisse pour fonctionner normalement, notamment pour lui fournir une importante source d’énergie, réguler la température corporelle, protéger les organes internes (Heymsfield et al.,2005).

La seconde comprend la masse maigre (les muscles, les organes, la peau et l’eau corporelle) et les minéraux (la masse osseuse). La masse maigre influence en grande partie le métabolisme de base (la dépense énergétique minimum quotidienne permettant à l’organisme d’assurer ses fonctions vitales).

La composition corporelle subit évidemment de nombreuses variations en fonction de l’âge, du sexe et de la discipline sportive. Vous comprenez donc bien qu’il y a de fortes chances que des personnes de même poids corporel ne disposent pas de la même composition corporelle. C’est d’ailleurs sur ce point que L’IMC (indice de masse corporelle) démontre ses limites.
Découvrez les solutions professionnelles ACCUNIQ

La BIO-IMPÉDANCEMÉTRIE : une méthode de choix

Plusieurs méthodes indirectes pour obtenir une estimation de sa composition corporelle :

L’absorpiométrie biphotonique à rayons X (DEXA), offrant des mesures très précises, est actuellement la référence dans le domaine. La limite réside dans son coût et l’exposition aux radiations. Parmi les méthodes les plus couramment utilisées, on retrouve également la méthode des plis cutanés (dépendant du praticien) et l’hydro-densitométrie (Kuriyan, 2018).
Cependant, dans le monde du sport et plus particulièrement dans le haut niveau, il est judicieux d’opter pour une technique simple, précise, accessible, peu onéreuse et non chronophage telle que l’impédance bioélectrique.
Bio-impédancemétrie, composition corporelle
Une méthode proposée, entre autres, par Diagnofit à travers sa technologie ACCUNIQ. Elle a l’avantage de présenter un haut coefficient de corrélation avec DEXA (Yang, Kim, Choi, 2018).

Cette méthode repose sur le principe de résistance des tissus biologiques à un courant électrique alternatif indolore et de faible intensité. La conduction électrique du tissu dépend de sa composition en eau et en électrolytes.  Dès lors, les tissus adipeux sont de bien moins bons conducteurs que la masse maigre, ce qui permet de déduire sa proportion dans le corps (Kenney, Wilmore, Costill, 2020, p.381). Cet impédancemètre utilise des électrodes tactiles à 8 points de contact sur les mains et les pieds permettant l’analyse du corps entier et segmentaire (bras, jambes et tronc).

Celui-ci nous fournit de nombreuses données telles que :

La masse maigre

Les muscles, les organes, la peau et l'eau corporelle.

La masse grasse

Estimation pour des individus en bonne santé : 20-30% chez la femme et 15-20% chez l'homme.

La masse musculaire squelettique

Estimation pour des individus en bonne santé : 30-35% chez la femme et 35-40% chez l'homme.

La masse protéique

Elle résulte de l'équilibre entre synthèse et dégradation protéique (anabolisme et catabolisme) et est dépendante des apports alimentaires.

La masse minérale

Elle est constituée essentiellement par la masse minérale osseuse.

L'eau corporelle totale

Analyse via un courant de haute fréquence.

L'eau intracellulaire

Eau à l'intérieur des cellules. Représente environ 2/3 de l'eau corporelle totale.

L'eau extracellulaire

Analyse via un courant de basse fréquence. Elle est composée des liquides interstitiels, des liquides transcellulaires et du plasma sanguin.

La masse grasse viscérale

Un excès peut refléter une augmentation du risque de développer une maladie cardiovasculaire.
Données ACCUNIQ, composition corporelle, bio-impédance

L’analyse de la composition corporelle indispensable à l’individualisation de l’entraînement

Les données récoltées lors de l’analyse de la composition corporelle ont un intérêt à la fois pour la santé, mais aussi pour les performances sportives. Laissez-moi vous en convaincre.
Santé, performance, bio-impédance, impédancemètrie
La bio-impédancemétrie, pratique et accessible, a donc de nombreux atouts pour la prise en charge des patients et des sportifs.

Qu’en pensez-vous ?

Lancez-vous dans l’exploration de la composition corporelle avec ACCUNIQ

EXPLOREZ TOUS NOS WEBINAIRES !

Webinaire

La Proprioception

La « proprio » ça fonctionne comment ?

79,90Ajouter au panier

Webinaire

La Puissance

La puissance est le but ultime de l’entraînement physique.

79,90Ajouter au panier

Webinaire

La Mobilité

La mobilité, de son évaluation précise à son optimisation.

79,90Ajouter au panier

Les sciences du sport

appliquées au terrain,

tout simplement.

01. Comprendre

Comprendre toutes les notions du sport, et approfondir ces connaissances.

02. Pratiquer

Apprendre des techniques de hauts niveaux pour exercer son sport de manière optimal.

03. S’équiper

Tous le matériel pour maximiser vos performances.

Electrostimulation et récupération

@AURELIENBROUSSAL

suivez nous sur Instagram