Panier

Episode#37 – la PREPARATION PHYSIQUE SPECIFIQUE avec Seb Durand

La préparation physique spécifique est dans l’air du temps. Inversement, la preparation physique générale n’a pas le vent dans le dos. Incontournable il y a 20 ans, elle sonne aujourd’hui tout à fait désuète. Pourquoi ? La multiplication des dates de compétitions et de stage, mais aussi l’opposition mondiale sans cesse grandissante, rendent cette longue phase d’introduction de la saison hors sujet.

Mais jusqu’où ? Allons nous de manière certaine vers un un préparateur physique toujours plus spécialiste ?

Pour en débattre, je reçois une nouvelle fois Seb Durand, préparateur physique dans le tennis professionnel.

De la mort de la PPG à sa résurection en Préparation Physique Spécifique

Voici quelques éléments théoriques complémentaires pour éclairer ce PODCAST

Les exigences de la préparation physique évoluent sans cesse avec le développement compétitif et celui des pratiques. De moins en moins de temps, de plus en plus de compétitions, des besoins toujours plus proches de la discipline considérée… Le temps où le seul programme de musculation suffisait à faire progresser n’importe quel sportif est révolu. Ajoutez à cela la redéfinition plus stricte des périodes foncières (je reviens sur les limites de l’entraînement foncier à de nombreuses occasions sur ce site), et c’est tout le concept de Préparation Physique Généralisée qui est remis en cause, tendant à l’obsolescence…

Les 3 types de préparation physique

Voici quelques éléments théoriques complémentaires pour éclairer ce PODCAST

Frédéric Aubert, préparateur physique de renom, par ailleurs intervenant dans ce podcast depuis l’épisode 36, distingue désormais trois catégories de préparation physique, utilisées à différents moments du programme d’entraînement :

Préparation Physique Dissociée

Les contenus sont extérieurs à la discipline. C’est le cas du « cardio » sur ergomètre, ou encore de la musculation.

Associée

La séance alterne entre contenus de la discipline et contenus extérieurs à la discipline. Par exemple, en judo, on alterne un renforcement musculaire et des nage-komi.

Intégrée

L’activité-support à la préparation est la discipline elle-même. Ainsi, par exemple, le judoka dispose-t-il des tendoku-renshu ou des uchi-komi pour entraîner son endurance cardio-vasculaire.

Webinaire

La Puissance

La puissance est le but ultime de l’entraînement physique.

20,00Ajouter au panier

Leave a Reply