Skip to main content

Panier

Malgré ce que l’on peut penser, on ne peut pas réellement dégager de profil physique type de l’athlète rapide. En effet, les facteurs qui influencent la vitesse sont nombreux (découvrez ici comment produire de la vitesse). Prenons l’exemple de la discipline reine de la vitesse : le sprint. Les sprinteurs actuels sont globalement plus grands et athlétiques que leurs ainés. De plus, ils demeurent plus ou moins lourds, plus ou moins grands. Si bien que l’emblématique hégémonie des noirs Américains et Jamaïcains dans cette discipline semble remise en cause. Pour cause, on constate l’apparition de bons sprinteurs asiatiques ou moyen-orientaux.

En dépit de l'existence d'un profil "type", certains facteurs restent transversaux !

DES FACTEURS INTRINSÈQUES INFLUENCENT VOTRE VITESSE !

L’âge

Votre âge est un facteur qui influence grandement votre vitesse et particulièrement son développement. En effet, on observe une augmentation de la vitesse jusqu’à 25 ans, puis une diminution progressive jusqu’à 35 ans. Tout cela, avant une chute drastique entre 35 et 40 ans. En somme, l’âge idéal pour un développement intensif chez les jeunes serait entre 12 et 17 ans.

Le genre

Comme pour l’ensemble des qualités physiques, un écart de performance majeur est constaté entre l’homme et la femme. Le genre influence réellement la qualité physique de vitesse. Les différences culturelles, hormonales et génétiques donnent des records mondiaux 0,75 secondes plus rapides pour le 100 m masculin. Par ailleurs, ils attribuent aux meilleurs sprinteurs une capacité de 5 appuis par seconde contre 4,48 appuis par seconde pour les meilleurs sprinteuses. Ceci étant,  les femmes bénéficient maintenant d’une considération et d’un entraînement adapté. En effet, il s’avère qu’elles progressent aussi vite que les hommes, voire plus vite encore. Ainsi, on constate bien que les caractéristiques personnelles sont des facteurs qui influencent votre vitesse.

MAIS CE NE SONT PAS LES SEULS !

DES FACTEURS GÉNÉTIQUES ET CORPORELS EN CAUSE

La composition musculaire

C’est désormais admis. Les athlètes possédant dès la naissance plus de fibres rapides seront à même de produire des contractions plus rapides et plus intenses que les sportifs disposant d’une dominante de fibres lentes. L’impact de l’entraînement sur ce paramètre demeure très controversé, et de toute façon limité. En effet,  la culture et la pratique sportive à long terme peuvent influencer les fibres mixtes. Ce sont des sortes de « fibres alternatives », ni lentes ni rapides, mais capables de s’adapter. Malgré tout, la probabilité d’une transformation des fibres lentes en fibres rapides semble très limitée. Cet article vous en apprend plus sur les types de fibres musculaires !

La masse grasse

Les extrêmes sont comme en tout inefficaces et dangereux pour le sportif. Et, la masse grasse a effectivement une influence sur votre vitesse. D’une part, un excès de graisse n’est pas adapté à l’effort de vitesse. Néanmoins, un muscle anormalement « séché » de sa masse grasse est un muscle incapable de produire un effort d’intensité maximale. Pire encore, c’est un muscle fragilisé. Finalement, une masse grasse optimale pour les femmes est comprise entre 12 et 17%Chez les hommes, on se situe davantage entre les 6 et 10%.

La génétique, vous n'y pouvez rien. Agissez en revanche sur la masse graisseuse pour optimiser votre vitesse !

L’ENTRAÎNEMENT INFLUENCE VOTRE VITESSE

La technique

La technique est un facteur qui influence grandement votre vitesse. Deux sportifs ne se comportent pas nécessairement de la même manière. Et ce, quelle que soit la technique de locomotion (course, nage, vélo…). Dès lors, on en dégage que la technique est déterminante dans l’efficience du déplacement. Par là, on comprend donc la vitesse.

L’endurance de vitesse

 On l’oublie souvent, pourtant c’est finalement le facteur qui influence le plus votre vitesse ! Nous aurons prochainement l’occasion de détailler cette qualité dans un article consacré à celle-ci. Pour le moment, on peut dire que l’endurance de force détermine :

  • D’une part, la capacité de l’athlète à se gérer sur un effort unique
  • Puis, sa capacité à soutenir l’intensité élevée d’un effort unique
  • Et enfin, sa capacité à répéter un effort maximal sans en diminuer l’intensité.

Cet article nous a permis de déterminer les facteurs qui influencent votre vitesse. Il est vrai que des prédispositions génétiques existent, notamment la composition musculaire. Toutefois, vous avez la possibilité d’agir pour être plus rapide. L’entraînement est l’exemple le plus frappant, peu importe votre âge et votre genre. Travaillez votre technique et votre endurance de vitesse !

FORMATION EN LIGNE

La Vitesse

Devenez plus rapides avec moi !

79,90Ajouter au panier

    Leave a Reply