Panier

Comprendre le gainage est aujourd’hui une nécessité fondamentale de l’entraînement. Concernant la préparation des athlètes, la majorité des coaches et des préparateurs physiques a beaucoup préconisé la réalisation de mouvements debout peu stables avec des poids libres (et des câbles ou élastiques). Notamment plutôt que des exercices confortables en position assise sur des machines. En effet, le principal point faible de ce type d’entraînement avec des machines est qu’il sollicite de façon très limitée la stabilisation du tronc et qu’il fait appel à des postures peu comparables à celles des pratiques sportives. Au cours de la dernière décennie, on s’est efforcé de prescrire des exercices positionnant le corps de façon à améliorer les exigences de contrôle moteur de la musculature centrale. Pour ainsi créer la combinaison optimale de stabilité du tronc et de mobilité spécifique au mouvement. Ainsi la programmation du gainage revêt-elle une importance toute particulière dans l’entraînement moderne.

Comprendre le gainage : un concept plus large que simplement les abdominaux

Il n'y a pas que le gainage abdo-lombaires !

Cet article examine plusieurs problèmes clés et spécifiques liés à l’entraînement des muscles du core (retrouvez le podcast consacré au gainage ici). Il s’appuie sur des recherches et essais basés sur des informations les plus récentes et les plus précises disponibles.

La plupart des professionnels de l'industrie du fitness considèrent les seuls muscles abdominaux et des lombaires comme les composants du core.

Cet article examine cependant le rôle de plusieurs autres muscles, y compris ceux qui relient le tronc aux membres supérieurs et inférieurs, ainsi que l’intégration neurologique et la contribution biomécanique du core, à la création d’un mouvement performant. Oui, il y a du gainage abdo-lombaire, mais aussi scapulaire, ou même cervical.

Prescrire le gainage

Difficile évaluation

Pour mieux comprendre le gainage vous allez butter sur l’évaluation. Ce sera même encore plus compliqué lorsque vous voudrez prescrire une charge ! L’une des principales difficultés est en effet d’estimer le niveau de la fonction musculaire de son tronc. Ceci en incluant sa capacité à le stabiliser et à le déplacer. L’évaluation et l’entraînement comprennent des actions à la fois isométriques et dynamiques pouvant être progressivement combinées à des actions des membres supérieurs et inférieurs.

La prescription d’exercices s’attache donc à travailler le niveau de contrôle moteur et cible ensuite les faiblesses spécifiques de la personne.

Les nombreux exemples pratiques abordés sur ce site prennent ainsi systématiquement en compte ces problématiques. Un bon travail de gainage devrait ainsi systématiquement démarrer par un screening de la posture et du mouvement approfondis !

Comprendre le gainage pour mieux calibrer la charge

La difficulté au centre des discussions

L’un des principaux problèmes concernant l’entraînement des muscles du core concerne les modalités d’exercice. Les intensités recommandées par les pros pourraient ne pas fournir un stimulus suffisant pour une meilleure adaptation. Notamment chez les personnes en bonne santé, pour qui les kinés et coaches sportifs sont souvent trop prudents. Chez les sportifs c’est encore pire, et choisir les bonnes stimulations est alors essentiel. De l’équilibrioception (retrouvez le webinaire sur la proprioception ici) au gainage dynamique, le coach va devoir s’impliquer.

Par conséquent, le travail avec des charges additionnelles et la maîtrise de la progression sont des facteurs clés de la prescription d’exercices pour les muscles du core.

Le développement du core repose donc sur une méthodologie avant toute chose. Si ce site comporte de nombreux podcasts et articles gratuits sur le sujet, vous pouvez aussi vous tourner sur le livre référence en la matière : Développer le Gainage.

Webinaire

La Proprioception et le Gainage

La « proprio » ça fonctionne comment ?

20,00Ajouter au panier