Panier

La douleur n’est pas une faiblesse du corps et de l’esprit à ignorer, mais une information à traiter.

Sa non prise en compte va limiter votre mobilité à court et à long terme.

La libération myofasciale se pose ainsi comme le préalable de la mobilité.

Ainsi est-il de plus en plus question dans l’entraînement actuel, de techniques d’automassages, ou libération auto-myofasciale.

Il faut tout d’abord bien comprendre qu’il n’est pas possible d’isoler les fascias lors d’un automassage.

Toutes les autres structures sont massées au même moment : le tissu nerveux, les muscles, ou encore les épithéliums. À la compression, ces deux derniers tissus mous se comportent comme des éponges : l’eau est pressée hors des tissus lors de l’application de la pression, puis elle est aspirée lors du relâchement ou du déplacement de la pression.

L’automassage trouve ainsi son efficacité première dans la lutte contre la congestion, créant du mouvement là où les fluides ont tendance à s’immobiliser et les tissus mous ont tendance à scléroser.
Les 3 règles d’or de l’automassage

  1. Bougez doucement
  2. Cherchez les zones inconnues
  3. Alternez les situations où votre outil de massage bouge, et celles où c’est vous qui bougez

Approfondissez les auto-massages dans l’Art Du Mouvement

d’Aurélien Broussal et de Stéphane Ganneau.

Pour en savoir plus

44,90Ajouter au panier