Eat. Lift. Thrive.
est une approche (principalement pour les femmes) d’entraînement développée par la jeune coach Américaine Sohee Lee.

On pourrait transposer cela en Mangez, Soulevez, et Epanouissez-vous.

La lecture de cet ouvrage est pour moi l’occasion de rappeler les chymères que poursuivent des sportifs et sportives débutants(tes) ou en reprise, qui les conduisent, bien souvent, à abandonner.

Voici 3 mythes qu'il faut faire tomber pour persévérer dans votre entraînement et progresser durablement.

Mythe 1

C’est simplement une question de volonté.

La volonté peut être utile dans de nombreuses circonstances. Elle peut vous empêcher de lever les yeux au ciel devant vos parents lorsqu’ils vous font la morale, elle peut vous aider à garder votre calme et rester sereine lorsque l’idiot derrière vous au cinéma n’arrête pas de donner des coups de pied dans le dossier de votre siège, et elle peut vous aider à ignorer la carte des desserts dans votre restaurant préféré.

En d’autres termes, son but est de vous aider à faire le bon choix même lorsque vous voulez faire autrement.

Mais l’application de la maîtrise de soi est fatigante (Inzlicht, Berkman et Elkins-Brown, 2016) et si vous l’utilisez tout au long de la journée, vous finirez par céder (Van Strien, Herman et Verheijden, 2014).

Mythe 2

Plus vous vous acharnez, mieux vous serez.

C’est une idée préconçue de dire que se remettre au sport et avoir une bonne santé doit être difficile si vous voulez faire des progrès significatifs, sinon cela voudrait dire que vous faites quelque chose de mal.

Cependant, la vérité est que le processus devrait être perçu comme étant facile. En d’autres termes, la lutte devrait être minimisée.

Moins vous luttez, moins vous avez d’énergie à dépenser pour inhiber le désir néfaste et plus vous serez efficace pour exécuter régulièrement les comportements cibles (Galla et Duckworth, 2015).

Mythe 3

Si vous ne donnez pas le maximum, alors ça ne vaut pas le coup de le faire.

Nous sommes impatient(e)s et nous n’aimons pas faire les choses à moitié. Si nous essayons d’arriver quelque part, nous cherchons le chemin le plus rapide possible, et la plupart du temps nous ne pensons pas aux implications à long terme de nos comportements extrêmes.

De la même manière, lorsque nous fixons des objectifs ambitieux en matière de perte de poids avec des délais irréalistes, nous le faisons probablement lorsque nous sommes bien nourri(e)s, plein(es) d’énergie et désireux(ses) de perdre notre graisse corporelle excédentaire.

Nous supposons que nous continuerons à avoir ce sentiment au cours des trois prochains mois. Un régime draconien semble être une bonne idée (pour l’instant) et l’associer à des séances d’entraînement douloureuses semble encore mieux !

Malheureusement, il est difficile d’évaluer à quel point une situation donnée sera difficile, lorsque les circonstances seront différentes.

C’est un phénomène connu sous le nom d’« écart d’empathie chaud-froid » (Loewenstein, 2005).

Nous oublions combien il est désagréable de se sentir fatigué(e), épuisé(e) et affamé(e), et combien il est difficile de se rendre à la salle de sport six jours par semaine.

Soudainement, abandonner semble être la chose la plus facile et la plus attrayante à faire.

En attendant la version Française de Eat.Lift.Thrive., lisez ou relisez, mais surtout pratiquez durablement l’Art Du Mouvement et pratiquez avec l’un de nos packs économiques !

Le pack débutant !

97,70 91,10Ajouter au panier