Le balancier d’une pendule est une excellente image pour décrire le swing avec une kettlebell, car celui-ci s’appuie sur la conservation de l’énergie mécanique afin de maintenir un mouvement constant.

En reposant principalement sur l’élan de la kettlebell, cet exercice permet une plus grande capacité de travail, en plus d’être peu contraignant pour la région lombaire et pour la poigne grâce à une décélération optimale de la kettlebell lors de la phase descendante. Voici quelques conseils issus du livre référence sur le sujet de Steve Cotter, que vous pouvez vous procurer en cliquant ici. 

Exploitez le contact entre le bras et le buste lors de la phase ascendante du mouvement, pour avoir un transfert de puissance optimal entre le bas du corps et la kettlebell.
Relâchez complètement votre bras et imaginez qu’il s’agit d’une corde partant de la base de votre cou et se terminant au bout de vos doigts.
Au sommet de la phase ascendante, verrouillez les hanches et inclinez légèrement le buste en arrière afin de contrebalancer le poids et de garder l’équilibre.
Lorsque la kettlebell retombe en downswing, maintenez vos hanches verrouillées jusqu’à ce que votre triceps entre en contact avec votre cage thoracique.
Dès que votre triceps entre en contact avec votre cage thoracique, pliez légèrement les genoux et les chevilles et fléchissez franchement les hanches afin d’amortir la force descendante du mouvement à la manière d’un ressort.

Equipez-vous pour comprendre et pratiquer  avec nos packs KB. Les clefs pour comprendre dans les livres et les meilleurs KB pour mettre en application !

Notre pack intermédiaire !

Lire la suite

Leave a Reply