L'exploitation du système respiratoire est insuffisante ! Pourtant l'optimisation des techniques de respiration peut transcender une séance de prépa physique conventionnelle.

Deux techniques de respiration

Pendant vos séances de kettlebells, vous pouvez utiliserer deux techniques de respiration :

La respiration paradoxale
La respiration anatomique

Le choix entre ces deux techniques dépend de l’effort effectué. En général, les séries courtes à haute intensité s’appuient sur une respiration paradoxale, alors que les séries longues avec des charges légères reposent sur une respiration anatomique.

Respiration paradoxale (ou inversée)

Cette méthode est semblable à ce que vous avez pu apprendre en cours d’éducation physique. Elle consiste à inspirer lorsque le muscle s’étire et à expirer lorsqu’il se contracte. Par exemple, lors de l’exécution d’un squat, vous inspirerez lors de la descente et vous expirerez lors la montée. Ce type de respiration est idéal lors de la manipulation de charges lourdes ainsi que pour les personnes manquant de condition physique, en raison de la pression thoracique accrue et de la stabilité du rachis que cela procure.

Respiration anatomique (ou naturelle)

Cette technique de respiration est également appelée matching breathing (respiration synchronisée), car elle s’appuie sur les mouvements naturels du corps. Elle consiste à inspirer lorsque le muscle se contracte et à expirer lorsqu’il s’étire. Par exemple, au cours d’un squat, vous expirerez lors de la descente et vous inspirerez lors la montée. Ce type de respiration se prête davantage à un travail d’endurance et permet une meilleure gestion de votre rythme cardiaque. C’est ce type de respiration qui est privilégié par les athlètes lors des compétitions de kettlebells.

Equipez vous dans notre shop avec les excellents KB4T

Le pack exclusif !